AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand tu n'étais pas là... Eren & Zelda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



➹ What make you think ?
★ SETTLED SINCE : 22/03/2012
★ MESSAGES : 582

─ pix :





MessageSujet: Quand tu n'étais pas là... Eren & Zelda   2nd Août 2012, 7:51 pm


Quand tu n'étais pas là...

Eren & Zelda - Eren & Zelda - Eren & Zelda - Eren & Zelda - Eren & Zelda - Eren & Zelda - Eren & Zelda - Eren & Zelda - Eren & Zelda



Je lui dis. Je lui dit pas. Je lui dit. Je lui dit pas. Je lui dit. Je lui dit pas. Bon, si la prochaine voiture qui passe dans la rue est une voiture blanche, je lui dit... hum, sinon... bon, je lui dit quand même. Aller, c'est décidé, je lui dit. Oh, mais p*tain, comment j'vais lui dire ça moi? J'peux quand même pas arriver à l'appart' et lui dire : "Oh, Zelda, en fait, pendant que t'étais pas là je t'ai trompée avec une parfaite inconnue alors qu'à peine une semaine avant j't'avouais que je t'aimais!". Non, mais sérieusement, comment est ce que je vais bien pouvoir lui dire ça moi? Ça faisait déjà plusieurs jours que je retournais le problème dans ma tête sans réussir à trouver de solution. J'étais à bout. Et surtout, j'étais qu'un con. Je savais même pas ce qu'une fille comme Zelda pouvait bien faire avec moi. Avec un parfait imbécile comme moi. Un vrai con! Voilà ce que j'étais. Mais dans tout les cas, con ou pas, j'allais bien devoir tout lui avouer. Il le fallait. Même si j'étais à peu près sur qu'après ça elle ne m’adresserais peut-être plus jamais la parole. Non, il n'y avait pas de peut-être, elle ne m'adresserait plus la parole tout court! Mais comment j'avais pu être aussi con, bordel! A peine Zelda partie au Kenya, j'avais commencé une espèce de pseudo déprime. Je faisais des cauchemars sur la mort de Zelda, je ne dormais plus, j'avais une peur panique qu'elle me laisse seul dans se monde. Qu'elle parte à tout jamais. Je flippais à mort. Alors pour essayer de chasser toutes ces mauvaises pensées, je m'étais mis à boire. Et puis, au bout de quelques jours, j'en ai eu marre de boire tout seul dans mon coin et j'ai commencé à sortir dans des bars. Une fois complètement bourré, j'exposais mes problèmes au barman, et, d'un coup, c'est comme si tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Et puis un soir que j'étais quasi ivre mort, j'ai rencontré une jolie jeune femme un brin aguicheuse et j'ai passé la nuit avec elle. Et même si je me souviens pas de tout, je suis à peu près sur qu'on a pas fait que jouer au scrabble! Le lendemain matin, en me réveillant, je me suis tapé la tête contre un mur, mais ça m'a pas aidé à grand chose. Alors j'ai décidé que : Primo, j'arrêtais de boire. Secundo, il allait falloir que je raconte tout à Zelda et Tertio... il n'y avait pas de Tertio! Mais bordel, comment j'allais bien pouvoir avouer ça à Zelda!? Sincèrement, je crois que si j'avais pu, je me serais étranglé moi-même pour ma connerie et pour le dégoût que je m'inspirais maintenant à moi-même. Je devais y réfléchir plus longuement. Mais je n'avais pas le temps : j'étais dans l'ascenseur qui menait à notre appartement. Cette fois je n'avais pas acheté de fleurs, espérant conjurer la mauvaise expérience de l'autre jour, lorsque Zelda m'avait appris sa maladie. Mais j'avais peur que ça ne soit pas très efficace. En appuyant sur la sonnette, je mettais un dernier point à ce que j'allais dire. Quand elle a ouvert la porte, il n'y a eu ni baiser, ni effusions... rien. Ça tombait bien, je crois que j'aurais été totalement incapable de lui rendre son baiser tant que je ne lui avais pas tout avoué, même si cette réaction était presque bizarre de la part de Zelda. Je n'osais même pas la regarder dans les yeux. J'eus juste le temps de voir qu'elle était très bronzée et qu'elle avait les cheveux complètement détachés, libres, telle une amazone, avant de me lancer : "Zelda, hum, pendant que t'étais pas là, j'ai fait une connerie, une grosse connerie. J'te demande pas de me pardonner ou quoi que ce soit d'autre, non, j'veux juste que tu le sache. J'veux être sincère avec toi. Même si je sais que je vais te faire du mal. J'suis qu'un con de toute façon, tu peux le dire! J'te promets, j'voulais pas, mais t'étais partie, j'étais déprimé... alors j'ai commencé à boire et... et un soir que j'étais complètement bourré, j'ai couché avec une autre fille."Voilà, c'était dit. J'avais tellement peur de sa réaction que je fermais les yeux, comme pour me protéger du monde extérieur. Elle allait me rejeter, c'est sur. Mais je n'étais pas près. Je ne voulais pas la quitter. Jamais. je ne le supporterais pas.


© B-NET

— — — — F o r e v e r ♧ Y o u n g — — — —


Eren & Zelda
"Je t'aime." ça y est, c'était dit. Le mot était resté, en suspension dans l'air. Comme un voile invisible qui nous séparait. Non, au final, c'était pas que du flan, c'était quelque chose de mieux que ça. Quelque chose de beau. De grand. D'infiniment plus grand que deux mots. © Chinook.
❝ Il parait qu'on s'aime, il parait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Quand tu n'étais pas là... Eren & Zelda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F O R E V E R . Y O U N G ! :: residential district :: Duplex d'Eren & Zelda Koneradt-Sheperd-
Sauter vers: